Nouvelles missions du pharmacien

Pharmacien, un métier en pleine mutation

personnalisation_pharmacie

Exit l'image péjorative du simple vendeur de boîtes. Dans un contexte économique difficile, où les marges sont de plus en plus étriquées, l'officine doit se réinventer.

N'oublions pas que la pharmacie dispose de nombreux atouts : accessibilité, proximité, disponibilité, compétences. Quel autre professionnel de santé est aussi facile d'accès et touche une patientèle aussi importante ?

Pharmacie, des nouvelles missions personnalisées pour les patients

Pour répondre aux besoins des français et à l'évolution de la société (comportements, nouvelles technologies, quantified self...), l'exercice officinal va devoir se personnaliser et s'adapter encore davantage au patient. Le tout en sortant des murs de la pharmacie.

Le contact avec le patient peut s'effectuer en amont de son arrivée à l'officine. La vente en ligne est un bon exemple. Le patient commande ses produits sur internet et vient les récupérer à l'officine. L'envoi de l'ordonnance du médecin par smartphone intervient aussi dans ce cadre.

Puis le contact peut s'effectuer en aval. Il permet alors de prolonger la relation pharmacien / patient.
Un patient qui sort avec son sachet de médicament doit retrouver son pharmacien en rentrant chez lui. Cela peut se faire par le biais d'objets connectés ou d'applications smartphone. 

Dans une société qui se veut de plus en plus individualiste, l'humanisation de la relation n'a jamais été aussi importante. Les patients sont à la recherche de sens. Et le pharmacien a un vrai rôle à prendre.

C'est pour cette raison que de nouvelles missions voient le jour. Aujourd'hui, seules deux nouvelles missions ont été officiellement reconnues aux pharmaciens : le suivi des patients sous AVK et le suivi des patients asthmatiques. Pourtant les perspectives d'évolution pour l'officine sont bien plus importantes.