Suivi des patients asthmatiques

suivi_patient_asthmatique

Depuis le 1er janvier 2015, le rôle du pharmacien dans l'éducation thérapeutique des patients est encore renforcé avec la possibilité de suivre les patients asthmatiques.

Cette décision fait suite à un constat : près de la moitié des asthmatiques contrôlent mal leurs symptômes.

Les patients concernés sont ceux en initiation ou reprise de traitement, c'est-à-dire sous corticoïdes inhalés, sans traitement de fond depuis au moins quatre mois mais ayant un traitement de prévu pour plus de six mois.

Avant de procéder aux entretiens pharmaceutiques, le pharmacien doit recueillir l'accord du patient. Il a ensuite à sa disposition un guide d'accompagnement du patient asthmatique et une fiche de suivi de l'entretien.

Face à cette pathologie chronique qu'est l'asthme, le rôle du pharmacien est multiple :

  1. Informer le patient sur sa maladie (qu'est ce que l'asthme, quels sont les facteurs favorisant un déclenchement de crise, comment les éviter...)
  2. Informer le patients sur son traitement (modalités de prise, bonne utilisation, nécessité d'une bonne observance...)
  3. Remplir la fiche de suivi de l'entretien pharmaceutique

Rémunération du suivi des patients asthmatiques

Comme pour le suivi des patients sous AVK, le pharmacien perçoit une rémunération de 40€ par an et par patient accompagné, à condition d'avoir mené au moins deux entretiens pharmaceutiques au cours de l'année civile de référence.

A noter que la rémunération n'est effective qu'au cours du 1er trimestre de l'année N+1, sur les entretiens pharmaceutiques réalisés au cours de l'année N et déclarés par le pharmacien.

Le saviez-vous?

750 000 patients

seraient concernés par le suivi des asthmatiques.